Qu’est ce que Le Technora?

Le Technora fait partie de la famille des aramides, il a été développé et commercialisé par Tejin depuis 1987.

Le Technora est reconnu pour sa:

–          Haute résistance à la traction: Solide et léger, Technora est huit fois plus fort que l’acier et trois fois plus fort que la fibre de verre, polyester ou des fils de nylon,

–          Bonne résistance à la fatigue: Technora montre peu de perte de force, même lors de l’abrasion répétée, flexion et d’étirement,

–          Excellente stabilité dimensionnelle: sa structure moléculaire lui permet d’avoir une élasticité élevée, un faible fluage, une faible relaxation des contraintes et à faible retrait thermique,

–          Résistance à la chaleur: Avec un seuil de décomposition thermique de 500 ° C, Technora peut être utilisé à 200 º C pendant de longues périodes. A 250 ° C, il conserve plus de la moitié de sa résistance à la traction,

–          Résistance chimique: Technora n’est pas vulnérable aux dommages causés par l’eau, la vapeur ou de la mer et il est très résistante aux acides et solvants organiques.

Pour toutes ses qualités, Technora est utilisé aujourd’hui dans des différents domaines, cordage de bateaux, produits de génie civil, vêtements de protection, câbles et tuyauteries.

Pour voir le guide technique Technora, je vous suggère de suivre le lien ci dessous.

http://issuu.com/eurofibers/docs/name9b7294/20?e=0

Pour votre cordage, retrouvez toute la gamme Technora au meilleur prix sur :

http://www.directcordage.com/search.php?search_query=technora

L’équipe DirectCordage se tient à votre disposition pour vous aider à choisir votre cordage ou toute demande de devis.

Cordages DYNEEMA

Dyneema ®  est une fibre super forte fabriquée à partir Ultra-High Molecular Weight Polyethylene (UHMwPE) également connu sous le nom de polyéthylène haute performance. Elle combine à la fois une force extrême et une très grande légèreté.

Dyneema ® est 15 fois plus résistant que l’acier sur une base comparable et il flotte sur l’eau.

UHMwPE est hautement résistant aux produits chimiques corrosifs, il résiste à l’humidité et l’abrasion, son coefficient de frottement est nettement plus faible que celle du nylon et comparable à celle du polytétrafluoroéthylène (PTFE, Teflon) – mais avec une meilleure résistance à l’abrasion.

On reconnait Dyneema ®  pour sa légèreté, sa résistance, sa faible élasticité tout en étant douce et soyeuse, facile à manipuler et durable.

Le cordage Dyneema  ® offre un maximum de sureté et en cas de rupture, la corde se rétracte de façon linéaire sans risque de réaction ou serpente ce qui protège les opérateurs des  blessures graves.

En domaine maritime, le cordage Dyneema ®  est utilisé pour :

–          La pêche professionnelle pour la réduction des couts  de carburants ;

–          Les aussières, mouillages et remorques

–          Gréement dormant et courant de la voile sous forme de drisses, écoutes et haubans.

Retrouvez tous nos cordages, drisses, écoutes Dyneema à partir du lien ci dessous.

http://www.directcordage.com/search.php?search_query=Dyneema

Le bateau de Bernard Stamm repéré et remorqué vers le port d’ Aber wrac’h

 L’épave du 60 pieds IMOCA de Bernard Stamm a été repéré à 40 km de l’Ile Vierge au large de la côte nord du Finistère par l’avion de douaniers en patrouille, une mise en demeure é été prononcé aussitôt par le préfet maritime de Brest afin de récupérer le bateau au plus vite.

Les sauveteurs en mer sont parvenus à récupérer le 60 pieds de Bernard Stamm.

Le skipper Suisse et les bénévoles de la SNSM ont pu ramener l’épave du 60 pied Cheminée Poujoulat à bon port Samedi, le remorquage s’est passé en bonnes conditions et sans vent.

Malheureusement il ne reste plus rien du bateau mais on pourra tout de même  déterminer comment le bateau s’est cassé en deux pendant la tempête et pouvoir récupérer le matériel embarqué et une partie de l’accastillage.

Cet épave du 60 pieds Cheminées Poujoulat est pour l’instant la nouvelle attraction touristique  du port d’Aber wrac’h, nombreux sont les curieux qui sont venus constater l’état du voilier et la crêperie se réjouit d’afficher « complet ».

Vendredi 10 janvier, l’intervention d’un hélicoptère  de la Marine Nationale a permis de repositionner le voilier et de le « marquer ». Ce marquage permet de suivre en temps réel la dérive de la coque, ce marquage est une technologie bretonne qui a été perfectionnée par Le Ceppol (Centre d’expertises pratiques de lutte antipollution) afin de pouvoir tracer les conteneurs tombés en mer et qui sont un vrai danger pour la navigation.

Cammas, De Kersauson et Desjoyeaux ensemble pour l’excellence

Un défi 100% français à l’initiative de Franck Cammas élu marin de l’année 2012 et 2013.

L’idée prend forme petit à petit et l’équipe porte déjà le nom « Team France » avec l’objectif de réunir le maximum de talent français pour remporter le Graal de la voile.

Desjoyeaux, double vainqueur du Vendée Globe, sera plus spécialement chargé de la technologie et le développement du futur bateau, Cammas de tout ce qui est navigation pendant que les fonctions de Kersauson navigateur et chroniqueur breton n’ont pas encore été défini. Il reste encore à recruter 80 personnes pour montrer une équipe.

La base de camp sera probablement à Lorient qui dispose des infrastructures nécessaires pour accueillir l’équipe tout en restant à proximité des industries marines.

Financièrement et avec l’appuie de Groupama (sponsor officiel de Cammas), la Team France a déjà monté un programme sportif cohérent pour partir à la coupe de l’America (circuit Extrême 40, Tour de France, Petite Coupe de l’America, Nacra 17) et pour trouver les fonds l’équipe a déjà de vrais propositions de financement à étudier (20 Millions d’euros par ans pour une équipe de 80 personnes) .

Vous rêvez de voler en multicoque? Oui c’est possible !

Le Flying Phantom One Design met ce rêve à portée de tout le monde, l’équipe DirectCordage a eu l’occasion de le découvrir pour vous au Nautic 2013.

Un engin révolutionnaire développé à partir d’un F18 mais qui vole ! C’est le premier catamaran qui promet un vol au-dessus de l’eau.

Le Flying Phantom s’affranchit de l’eau dès 7 noeuds de vent et peut voler jusqu’à deux fois et demie la vitesse du vent ! Les 28 à 30 noeuds sont atteints facilement.

Le Flying Phantom One Design a déjà été testé par le marin de l’année Franck Cammas et le vainqueur de la vendée Globe François Gabart ou encore Gurvan Bontemps et des marins amateurs qui ont contribué à son développement.

Justement pour les amateurs de voile légère, Le Flying Phantom One Design met ce rêve à portée de tous, vous aurez désormais l’occasion de pouvoir vous offrir ce petit bijoux à partir 19 650 €, il ne mesure que 2.6 m de largeur pour la version grand public et pèse 155 kg.

Ce catamaran volant séduit déjà les professionnels, une équipe de la “grande” America’s Cup a déjà commandé quelques exemplaires, un circuit européen et un circuit américain pourraient être mis en place pour ce monotype révolutionnaire.DSC_0106

le défi d’Yvan, « un truc de psychopathe »

Yvan Bourgnon à bord de son catamaran de sport © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFPC’est comme ça qu’Yvan Bourgnon, navigateur suisse a qualifié sa traversée en solitaire entre les Canaries et la Martinique lors d’un entretien avec l’AFP.

Après des journées périlleuses de navigation et beaucoup de difficultés liés à une météo capricieuse, il est enfin arrivé en Martinique a 12h40 heure française et 7h40 heure locale au bord de son catamaran sport.

il compte rester entre 10 et 15 jours en terre, bien sur pour manger des acras de morue, boire des ti’punch, profiter des 28 degrés mais surtout pour  le temps d’effectuer quelques réparations notamment une en haut du mât de son petit catamaran, avant d’entamer sa 4éme étape en direction de Panama.

Ce n’est pas la première fois qu’il relève des défis de fou, en 2012, il a réussi le passage du Cap Horn une des régions les plus hostiles du globe en catamaran de sport de 6mètres de long avec une boucle de 450 milles et un peu moins de 3 jours sur l’eau avec Sébastien Roubinet.

« C’est une énorme surprise parce que je trouve qu’il y a des marins qui ont fait des parcours incroyables cette année. C’était beau à voir ». Franck Cammas

Le navigateur français Franck Cammas (c), le 12 mars 2013 à Quiberon

Pour la première fois, le marin de l’année conserve son titre pendant 2 années consécutives.

La concurrence a pourtant été présente avec la présence de François Gabart (vainqueur du Vendée Globe 2012-2013), Yann Eliès (vainqueur de la Solitaire du Figaro pour la deuxième année consécutive et de la Transat Jacques Vabre en Multi50) et Antoine Albeau (champion du monde de windsurf pour la 21ème fois de sa carrière).

Franck Cammas est un talent en Or qui domine et gagne toutes les courses ou il s’est présenté et quelque soit le support.

Regardez cet Extrait du palmarès de Franck Cammas :

2013 : Vainqueur du Tour de France à la Voile à bord de Groupama 34trait du palmarès de Franck Cammas :

2013 : Vainqueur de la Semaine Olympique Française (Nacra 17)
2013 : Champion de France promotion de match racing
2013 : Vainqueur de la petite America’s Cup (Class C)
2012 : Marin de l’année de la Fédération Française de Voile

2012 : Vainqueur de la Volvo Ocean Race à bord dU VOR 70 Groupama 4
2011: Vainqueur du Spi Ouest France en M34
2010: Vainqueur de la Route du Rhum
Détenteur de 6 records océaniques dont celui du Trophée Jules Verne  (20 mars 2010 – 6 janvier 2012)
3 victoires sur la Transat Jacques Vabre  2007, 2003, 2001
5 victoires sur le Championnat du Monde Orma 2006-04-03-01-00
1997 :Vainqueur de la Solitaire du Figaro.

Bientôt âgé de 42 ans, ce beau brun skipper vise de représenter la France pour les Jeux Olympique 2016.

Toute l’actualité également sur Facebook.