La troisième étape pour Morgan Lagravière !

À 26 ans,  le skipper vendéen Morgan Lagravière a franchi la ligne d’arrivée en empochant sa première victoire d’étape dans la Solitaire du Figaro entre Gijon et Roscoff et se classant ainsi à la deuxième place du classement général provisoire. Il était 0h3’55 » lorsqu’il a pointé son étrave après avoir parcouru 436 milles en 2 jours 12 heures 3 minutes et 55 secondes.

Morgan Lagravière

Le champion de France de course au large en solitaire, second à Porto, monte sur la deuxième marche du podium après avoir dominé la course de A à Z . Pour l’emporter, il fallait favoriser la stratégie du placement par rapport aux concurrents, soigner ses trajectoires et être rapide.

« C’est avec grand plaisir que je la prends cette étape, surtout avec la manière » a-t-il déclaré à l’arrivée. « J’ai maîtrisé la course du début à la fin, dans des conditions variées, des vents forts, des vents plus faibles… Un peu toutes les allures et du coup, je pense que c’est une traversée assez complète ». 

Premier à affaler le spi vendredi soir à l’Ile d’Yeu après avoir traversé le Golfe de Gascogne plus rapidement que prévu malgré des conditions météorologiques changeantes, le marin a conservé sa place de leader durant toute la deuxième partie d’étape dans du vent soutenu. Il a d’ailleurs fait preuve d’une grande aisance en vitesse en parvenant à distancer sur ses concurrents qui le talonnaient encore samedi midi à l’entrée de la mer d’Iroise.

« Je suis encore plus fier de pouvoir conclure sur une étape comme ça avec la part d’aléatoire qui était présente sur les deux premières étapes et qui était moins importante sur celle-là. »
C’était plus une vraie étape comme on a l’habitude d’en voir. C’est mon point fort, je sais faire aller vite un bateau : avec les années, je commence à le faire aller au bon endroit. La combinaison des deux sur cette étape a bien marché, d’autant plus quand il s’agit d’une course où c’est un peu tout droit et où il n’y a pas des options énormes.

Cela fait un moment que j’ai fait une croix sur le classement général avec mon résultat de la première étape. Je prends donc les étapes une par une, j’essaie de prendre un maximum de plaisir. Il faut trouver du plaisir là où on peut le prendre comme les étapes d’aujourd’hui et on verra bien à la fin si ça se combine pour donner quelque chose de bien. « 

La 3e étape de la Solitaire de 436 milles (807,4 km) a inversée la tendance. Eliès, pourtant premier au classement général provisoire depuis la première étape entre Bordeaux et Porto, a été ralenti samedi par une avarie de gréement (son étai étant cassé).  Le skipper de Groupe Queguiner-Leucémie Espoir pointait en effet en 22e position à plus de 12 milles de l’arrivée. Duthil, 8e à Roscoff, l’a alors devancé prenant la tête du classement général provisoire.

La suite à la quatrième et dernière étape entre Roscoff et Dieppe qui débutera jeudi.  A vos pronostics !

Direct Cordage félicite et soutient Yann Eliès pour la suite de la course.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s