Le skipper costarmoricain vainqueur à Dieppe !

C’est samedi 22 juin à Dieppe que Yann Eliès a remporté la 44e Solitaire du Figaro , déjà raflée en 2012. Il réalise là un doublé, devenant ainsi le premier skipper à réussir cet exploit depuis l’adoption du monotype Figaro-Bénéteau. Le briochin a finalement été leader lors de cette course, qui l’inscrit définitivement parmi les grands noms de la course au large française. 

 » J’ai des moments d’euphorie. C’était un rêve de faire ce doublé. En partant de Roscoff, je le croyais inaccessible. Au delà de la victoire, c’est l’histoire. On retiendra qu’en 2013, Yann Eliès a gagné en cassant son étai sur la 3e étape. « .

Après avoir largement mené la première étape entre Bordeaux et Porto, la victoire était incontestable. La deuxième étape entre Porto et Gijon le rapprochait un peu plus du doublé. Mais la troisième étape entre Gijon et Roscoff lui avait fait défaut. Yann Eliès était victime d’une mauvaise option tactique au départ ainsi que d’une avarie de gréement,  perdant sa première place au classement général. Il est arrivé à la 21e place du classement général provisoire, pourtant, il ne s’est pas avoué vaincu et a rattrapé son retard lors de la dernière étape, remportée par Adrien Hardy.  

 » Par rapport à la précédente, c’est plus une victoire dans la douleur. Quand je casse l’étai aux Glénan, tout s’écroule. C’est un peu le cauchemar. C’était terminé pour moi, j’étais à deux doigts de renter à Port La Forêt. Je continue quand même parce que j’avais déjà abandonné sur la Transat. Ça aurait été minable d’abandonner une deuxième fois. Ce n’est pas classe. Et puis Claude Queguiner (son partenaire) était à Roscoff. Alors je ne pouvais pas ne pas arriver là bas. J’ai continué pour ces raisons et parce que je me suis dis que je pouvais peut-être y arriver … « .

En effet, depuis le départ de Roscoff, il n’avait de cesse de creuser l’écart. Eliès était en tête depuis vendredi minuit mais talonné par Xavier Macaire, 4e du général, 13 minutes derrière, son principal concurrent donnant du fil à retordre à ses adversaires lors de cette finale musclée.

« Quand le vent est rentré on devient une bête, et après on s’arrache. Et derrière moi, il y avait Xavier Macaire et Adrien Hardy qui ne lâchaient rien. Il a fallu en remettre une couche. Ce sont les deux Indiens et les deux guerriers qu’il fallait. « .

Effectivement, le combat a été rude dû à des conditions météorologiques particulièrement éprouvantes le long des côtes anglaises, balayées par une forte dépression d’ouest.
 » Il faut avoir confiance en soi. Avoir un mental en acier, vraiment. Mentalement, c’est une course qu’il faut bien préparer. Tout le boulot que j’ai fait avec Gilles Monnier (son préparateur mental) pendant 10 ans, ça me sert. Maintenant, je suis autonome là dessus. J’ai fait le tour de la question et j’ai les outils qu’il me faut. Quand je dis à la vacation que j’ai pensé à mes enfants la dernière nuit de course, c’est vrai. C’est une des clés mentales pour me motiver, rebondir, pour les coups de mous. « .

Les moyennes enregistrées par les premiers concurrents, entre le phare de Wolf Rock, au sud des Cornouailles anglaises, et la bouée Fairway, dans l’ouest de l’île de Wight au sud de l’Angleterre, sont impressionnantes : 14 noeuds pour les meilleurs. Le Breton est arrivé à Dieppe 2 minutes et 49 secondes après le gagnant de cette 4e et dernière étape, Adrien Hardy.

La suite…  » Mon programme ? Je vais disputer la Transat Jacques Vabre avec Erwan Leroux (Multi50) et d’ici l’automne prochain, j’espère pouvoir convaincre un partenaire de se lancer dans un nouveau projet de plus grande envergure que ce soit du Multi 50, du MOD70, un Vendée Globe. J’espère que cette deuxième victoire va me crédibiliser auprès des partenaires. « .

La team Direct Cordage souhaite de bonnes vacances ( bien méritées ) à Yann Eliès !

Publicités
Cette entrée a été publiée dans News. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s