Cordages DYNEEMA

Dyneema ®  est une fibre super forte fabriquée à partir Ultra-High Molecular Weight Polyethylene (UHMwPE) également connu sous le nom de polyéthylène haute performance. Elle combine à la fois une force extrême et une très grande légèreté.

Dyneema ® est 15 fois plus résistant que l’acier sur une base comparable et il flotte sur l’eau.

UHMwPE est hautement résistant aux produits chimiques corrosifs, il résiste à l’humidité et l’abrasion, son coefficient de frottement est nettement plus faible que celle du nylon et comparable à celle du polytétrafluoroéthylène (PTFE, Teflon) – mais avec une meilleure résistance à l’abrasion.

On reconnait Dyneema ®  pour sa légèreté, sa résistance, sa faible élasticité tout en étant douce et soyeuse, facile à manipuler et durable.

Le cordage Dyneema  ® offre un maximum de sureté et en cas de rupture, la corde se rétracte de façon linéaire sans risque de réaction ou serpente ce qui protège les opérateurs des  blessures graves.

En domaine maritime, le cordage Dyneema ®  est utilisé pour :

–          La pêche professionnelle pour la réduction des couts  de carburants ;

–          Les aussières, mouillages et remorques

–          Gréement dormant et courant de la voile sous forme de drisses, écoutes et haubans.

Retrouvez tous nos cordages, drisses, écoutes Dyneema à partir du lien ci dessous.

http://www.directcordage.com/search.php?search_query=Dyneema

Publicités

Le bateau de Bernard Stamm repéré et remorqué vers le port d’ Aber wrac’h

 L’épave du 60 pieds IMOCA de Bernard Stamm a été repéré à 40 km de l’Ile Vierge au large de la côte nord du Finistère par l’avion de douaniers en patrouille, une mise en demeure é été prononcé aussitôt par le préfet maritime de Brest afin de récupérer le bateau au plus vite.

Les sauveteurs en mer sont parvenus à récupérer le 60 pieds de Bernard Stamm.

Le skipper Suisse et les bénévoles de la SNSM ont pu ramener l’épave du 60 pied Cheminée Poujoulat à bon port Samedi, le remorquage s’est passé en bonnes conditions et sans vent.

Malheureusement il ne reste plus rien du bateau mais on pourra tout de même  déterminer comment le bateau s’est cassé en deux pendant la tempête et pouvoir récupérer le matériel embarqué et une partie de l’accastillage.

Cet épave du 60 pieds Cheminées Poujoulat est pour l’instant la nouvelle attraction touristique  du port d’Aber wrac’h, nombreux sont les curieux qui sont venus constater l’état du voilier et la crêperie se réjouit d’afficher « complet ».

Vendredi 10 janvier, l’intervention d’un hélicoptère  de la Marine Nationale a permis de repositionner le voilier et de le « marquer ». Ce marquage permet de suivre en temps réel la dérive de la coque, ce marquage est une technologie bretonne qui a été perfectionnée par Le Ceppol (Centre d’expertises pratiques de lutte antipollution) afin de pouvoir tracer les conteneurs tombés en mer et qui sont un vrai danger pour la navigation.

Cammas, De Kersauson et Desjoyeaux ensemble pour l’excellence

Un défi 100% français à l’initiative de Franck Cammas élu marin de l’année 2012 et 2013.

L’idée prend forme petit à petit et l’équipe porte déjà le nom « Team France » avec l’objectif de réunir le maximum de talent français pour remporter le Graal de la voile.

Desjoyeaux, double vainqueur du Vendée Globe, sera plus spécialement chargé de la technologie et le développement du futur bateau, Cammas de tout ce qui est navigation pendant que les fonctions de Kersauson navigateur et chroniqueur breton n’ont pas encore été défini. Il reste encore à recruter 80 personnes pour montrer une équipe.

La base de camp sera probablement à Lorient qui dispose des infrastructures nécessaires pour accueillir l’équipe tout en restant à proximité des industries marines.

Financièrement et avec l’appuie de Groupama (sponsor officiel de Cammas), la Team France a déjà monté un programme sportif cohérent pour partir à la coupe de l’America (circuit Extrême 40, Tour de France, Petite Coupe de l’America, Nacra 17) et pour trouver les fonds l’équipe a déjà de vrais propositions de financement à étudier (20 Millions d’euros par ans pour une équipe de 80 personnes) .

Vous rêvez de voler en multicoque? Oui c’est possible !

Le Flying Phantom One Design met ce rêve à portée de tout le monde, l’équipe DirectCordage a eu l’occasion de le découvrir pour vous au Nautic 2013.

Un engin révolutionnaire développé à partir d’un F18 mais qui vole ! C’est le premier catamaran qui promet un vol au-dessus de l’eau.

Le Flying Phantom s’affranchit de l’eau dès 7 noeuds de vent et peut voler jusqu’à deux fois et demie la vitesse du vent ! Les 28 à 30 noeuds sont atteints facilement.

Le Flying Phantom One Design a déjà été testé par le marin de l’année Franck Cammas et le vainqueur de la vendée Globe François Gabart ou encore Gurvan Bontemps et des marins amateurs qui ont contribué à son développement.

Justement pour les amateurs de voile légère, Le Flying Phantom One Design met ce rêve à portée de tous, vous aurez désormais l’occasion de pouvoir vous offrir ce petit bijoux à partir 19 650 €, il ne mesure que 2.6 m de largeur pour la version grand public et pèse 155 kg.

Ce catamaran volant séduit déjà les professionnels, une équipe de la “grande” America’s Cup a déjà commandé quelques exemplaires, un circuit européen et un circuit américain pourraient être mis en place pour ce monotype révolutionnaire.DSC_0106

« Je me suis fait retourner, comme une crêpe, sans voiles à bord »

En Octobre 2013, Yvan Bourgnon a décidé de partir en solitaire pour le tour du monde, un parcours de plus de 50 000 Km incluant 27 étapes sur une période de 11 à 12 mois.

La troisième étape du défit d’Yvan s’annonce plus très difficile avec des conditions météorologiques éprouvantes, en effet il a été surpris par un vent extrêmement violant entre 50 et 60 grains, plus de peur que de mal car il n’a rien de cassé mais il est à court de voile.

Encore une distance d’environ 1000 miles avant la prochaine escale en Guadeloupe.

On rappelle qu’il voyage sur un petit Catamaran non habitable avec la volonté de revenir aux valeurs simples de navigation sans GPS, ni assistance à bord, ni météo juste un sextant.

L’équipe DirectCordage lui souhaite bon courage. 

Yvan TDM

Créé à partir de voile de bateau recyclée et décoré d’une cordelette d’accastillage, chaque coussin est une création unique,  de quoi rajouter une touche d’originalité à votre intérieur.

Les cordage utilisés sont Equinox et Pacific en ventre sur DirectCordage.

N’hésitez pas à regarder la boutique en ligne sur

http://www.alittlemarket.com/boutique/kapado-225065.html

On espère que vous trouverez votre bonheur pour faire de jolis cadeaux ou juste pour vous faire plaisir…

ImageImageImageImage

Comment réaliser de beaux bijoux cordages ?

Nous avions publié le 2 juillet un article concernant la tendance estivale aux bijoux cordages, aujourd’hui nous vous donnons toutes les étapes à suivre pour réaliser vous mêmes vos propres bijoux en corde !

Nautical-Knot-Bracelet-1

Si vous souhaitez confectionner un bracelet comme celui ci dessus, il vous faut :

• 4 x 40 cm de fil couleur écru
• 2 x 40 cm de fil rose
• 1 tube de colle à prise lente
• 1 paire de ciseaux
• 1 pince à bijoux
• 1 fermoir
• 2 petits anneaux
• 1 morceau de chaîne

Nautical-Knot-Bracelet

Tout d’abord, coupez 4 morceaux de 40 cm de fil écru et deux morceaux de fil néon rose. Ensuite, pour la réalisation du noeud marin, les morceaux de fil rose doivent être placés au centre des fils écrus. Le schéma ci dessous vous aidera à confectionner ce joli bracelet marin.

Nautical-Knot-Bracelet-2

Ajustez le bracelet à votre poignet en coupant de chaque coté. A l’aide de votre pince, écartez les fermoirs, ajoutez une pointe de colle puis glissez y les fils. Positionnez le fermoir à l’aide des petits anneaux et une chaînette de l’autre coté.

Sur notre site Direct Cordage retrouvez toute notre gamme de cordages et garcettes multicolores et confectionnez vous même des bijoux uniques, originaux et à petits prix ! Serez-vous première de cordée ?