Solitaires en peloton – Victorien et Thibaut qualifiés pour la Transat J. Vabre !

Neuvième place sur la première étape.

Victorien Erussard et Thibaut Vauchel Camus

Ils avaient pris le départ aux Sables d’Olonnes direction les Açores sur l’Ile de Faial : le duo Victorien Erussard et Thibaut Vauchel de Solidaires en peloton pour la fondation ARSEP, ont bouclé cette première étape en neuvième position à 3h20 cette nuit ( le 11 juillet ).
Les dernières 24 heures se sont avérées musclées, le tandem a attaqué afin de se refaire et tenter le tout pour le tout ! La compétition était à son paroxysme, des choix ont été faits afin de relancer la régate.
« Nous avons eu des conditions de navigation digne du lac Léman, des petits airs très instables et du relief à négocier. L’archipel est majestueux avec des sommets de 1 000 à 2 300 m d’altitude »,  déclare Thibaut .
Les skippers du Défi Voile Solidaires en peloton .
Victorien et Thibaut ont décidé de franchir les côtes de Terceira, permettant aux deux skippers de remonter à la 6ème place. Ensuite, s’est imposée l’option de contourner l’Ile de Sao Jorge par le Sud.
 Les dés étaient lancés… !
« Il a fallu négocier au mieux la moindre petite risée au milieu de dauphins et même une baleine. Même si le spectacle est grandiose, les jumelles servent surtout à guetter l’entrée du vent et non pas à faire du tourisme. Après une journée où les nerfs et la patience étaient mis à rude épreuve, c’est en début de nuit que nous avons aperçu un premier concurrent apparaître par le Nord. Mais c’est une fois la ligne franchie que nous apprenons que deux autres bateaux sont passés sous notre nez 1 h 30 avant »,explique Victorien.
Cette première étape a permis à l’équipage du Défi Voile Solidaires En Peloton de confirmer sa qualification pour la Transat Jacques Vabre. A l’issu de cette étape décisive de la saison, Victorien et Thibaut embarqueront des personnes souffrant de la sclérose en plaques dés leur retour à Saint Malo.
Après une traversée de six jours et 1300 miles de course (2 300 kilomètres), les deux skippers peuvent en faire le bilan et évaluer leur niveau de préparation pour la Transat Jacques Vabre. Cette épreuve était une source riche de découvertes et de confrontations. Première navigation en double sur un bateau à maîtriser : explorations des configurations de voiles, choix de trajectoires et surtout organisation des manœuvres.
solidaires en peloton
«  Il parait que l’on apprend toujours mieux de ses erreurs. Et bien pour nous çà c’est confirmé. Avec Thibaut cette course s’imposait pour clairement nous mettre dans une démarche de travail dans notre préparation pour la Transat. Nous sommes des régatiers et il est hors de question d’être spectateurs, mais il faut être lucide nous débutons et il faut apprendre ce nouvel exercice sur un bateau qui reste exigeant. » explique Victorien.
«  Les Class40 sont de vrais bateaux de large, avec leurs spécificités qui imposent une expérience et un savoir faire,.  poursuit Thibaut En plus de la marge de progression certaine, la concurrence nous impose un apprentissage rapide et rigoureux. Cette course  est intense en tout point. Nous allons donc aborder la  prochaine étape avec un autre bagage. Toujours est il que pour moi cette première expérience a été fantastique. Des bords sous spi et des surfs à n’en plus finir, la gestion du rythme de course, gérer les transitions et les imprévus, …  je me suis régalé ! Mais tout cela fatigue quand même ! »
A peine arrivés aux pontons d’Horta, que l’équipage pense déjà à l’étape à venir.
« Les quelques jours de break avant le départ de la seconde étape le 14 juillet vont être bien chargés,souligne Victorien.  Avec une « Job-List » bien remplis, comme le rangement et le nettoyage du bateau, les lessives, la vérification de l’état du matériel, trouver une solution fiable pour notre problème d’énergie, faire l’avitaillement et penser à se reposer. Mine de rien on a tiré sur le bateau et il nous l’a bien rendu, on est bien claqué ! »
Le départ de la deuxième étape !
La deuxième étape est lancée, les bateaux ont quitté les Açores hier soir ( dimanche 14 juillet ) à 19h !
Soutenez Victorien et Thibaut et retrouvez leurs impressions sur leur page facebook pour cette seconde étape . Bon vent !
Publicités

Grand Prix Guyader, du gâteau pour Solidaires En Peloton !

Victorien Erussard et Thibaut Vauchel-Camus

Victorien Erussard et Thibaut Vauchel-Camus

Le team Solidaires En Peloton participait à sa première régate en Class 40 à l’occasion du Grand Prix Guyader. Une course abordée comme une prise en main du bateau, une découverte du circuit, mais en aucun cas comme une course au résultat. Et pourtant, à la fin du Grand Prix, Solidaires En Peloton repart avec la victoire au classement général des parcours côtiers! Seul le show des  » runs « , – épreuve n’existant que sur le Grand Prix Guyader, échappe à Victorien et Thibaut, qui s’y classent deuxièmes.

 » Cette prise en main du bateau est plutôt positive, confie Thibaut Vauchel-Camus. Nous avions fait le déplacement à Douarnenez avec la volonté de prendre le temps de bien faire, en nous faisant épauler par des marins qui connaissent bien le 40 pieds. Nous sommes en phase d’apprentissage, de prise de repères. Au final, nous avons régaté comme nous savons le faire avec plaisir ! La seule petite déception vient de l  » avenant  » qui annonçait que le classement général tenait compte des  » runs « . Une épreuve pas très  » sportive  » où tous les participants sont  » mélangés « , avec des gros multis qui peuvent fausser les conditions de vent sur le plan d’eau… « 

Class 40 SEP

Troisièmes vendredi, deux places de quatrièmes samedi, trois victoires de manches entre hier et aujourd’hui, Solidaires En Peloton est entré crescendo dans la régate. Encore ce lundi, c’est la lecture du plan d’eau et de sa météo capricieuse qui a donné une large victoire à Solidaires En Peloton.

Solidaires En Peloton

 » Nous avons pris un excellent départ pour une course de 20 milles qui faisait le tour de la baie de Douarnenez.  »  commente Victorien à la barre aujourd’hui, tandis que Thibaut avait en charge la tactique et la navigation. « Après deux heures et demie de course, alors que nous étions en tête, l’ensemble de la flotte s’est retrouvé encalminé à une marque, j’ai eu l’impression de me retrouver sur un championnat du monde Formule 18, avec une trentaine de bateaux sur la même bouée! Cela nous a été fatal, puisque la flotte des Class 40, pourtant loin derrière a touché du vent avant nous et a redémarré, nous laissant bon dernier… « 

Etre derrière le peloton leur a finalement permis d’avoir une bonne vision du plan d’eau et surtout de réagir vite en fonction des autres concurrents. Ils ont finis bon premiers en prenant 17 minutes aux deuxièmes.

 Gagnants Grand Prix Guyader

A peine la cérémonie de remise des prix terminée, Thibaut et Marin rembarquaient, direction la Trinité-sur-Mer pour participer à l’ Armen Race dès jeudi, l’équipage sera pour l’occasion renforcé par Fred Dahirel.

Ce prochain rendez-vous s’annonce beaucoup plus musclé puisqu’une trentaine de nœuds est attendu sur un parcours très tactique de 320 milles entre l île d’Yeu et la Baie.

Continuez de les soutenir sur Facebook !

Le classement définitif de l’Eurocat F18 2013

Ce weekend du 1er Mai a eu lieu, à Carnac, la 27ème édition de l’Eurocat, grand rassemblement du catamaran de sport.

La bonne humeur était au rendez-vous malgré des conditions météo qui ont peinées à s’améliorer.  Mais ce n’est pas cela qui à gêné nos férus de voiles, de multicoques, de bateaux à voile tout simplement.

Au classement final, nous avons au top 10 Thibaut VAUCHEL-CAMUS et Benjamin LAMOTTE en 6ème position. Un peu plus loin Victorien ERUSSARD et Frederic MOREAU en 35ème position.

Eurocat 2013 Solidaires En Peloton

Il y a encore une marge de progression nous direz vous, mais l’essentiel est que le plaisir ai été là. A quoi bon sinon.

En tout cas, nous les encourageons dans leur action et soutenons le défi voile Solidaires En Peloton. Et si ce n’est pas déjà fait, glissez leur un petit mot sur leur page Facebook.

 

Thibaut Vauchel-Camus et Victorien Erussard vont avoir leur transat en Classe 40 !

3 mois, c’est le temps qui leur a fallu pour trouver le nouveau Classe 40 du team Solidaires En Peloton. Ils seront sur le départ de la Transat Jacques Vabre en double en novembre prochain.

Ils sont parvenus à dégoter un Kiwi 40 FC, un 40 pieds réputé sur le circuit qui leur permet de viser la victoire sur cette Transat que Victorien a déjà terminé deux fois en deuxième place à bord de son trimaran.

« Les promesses de dons des mécènes collectés nous permettent aujourd’hui de nous engager sur la Transat Jacques Vabre, soulignent Victorien et Thibaut. Mais le budget n’est pas encore bouclé pour garantir la performance à cent pour cent. Nous devons encore trouver des mécènes pour être présents sur toute la saison sportive et nous préparer au mieux. »

La location et le choix de ce Kiwi 40 FC sont déjà un grand pas vers le Brésil.

« Nous nous sommes appuyés sur l’expertise d’Halvard Mabire, marin d’expérience dans la série, pour le choix du bateau, explique Victorien. Le Kiwi 40 FC, signé du cabinet d’architecte Bruce Farr, possède l’une des meilleures carènes du circuit. Il est réputé être excellent au près comme au portant. S’il fallait lui trouver un défaut, ce serait peut-être le reaching. »

Un nouveau projet qui s’ajoute à un programme au large et côtier déjà bien rempli avec entre autre, au printemps, le Grand Prix Guyader et cet été la course Les Sables-Horta-Les Sables !

Fondation ARSEP

Rappelons que dix pour cent des dons sont reversés à la fondation Arsep qui consacre cet argent à la recherche médicale.

D’autre part, le tandem a prévu d’embarquer une centaine de personnes atteintes de sclérose en plaques.

Une nouvelle saison chargée et pleine d’enjeux sportifs se profile donc pour les deux marins aux grands cœurs.

N’hesitez pas à visiter le site de l’assoc Solidaires en Peloton et leur page Facebook
!