le défi d’Yvan, « un truc de psychopathe »

Yvan Bourgnon à bord de son catamaran de sport © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFPC’est comme ça qu’Yvan Bourgnon, navigateur suisse a qualifié sa traversée en solitaire entre les Canaries et la Martinique lors d’un entretien avec l’AFP.

Après des journées périlleuses de navigation et beaucoup de difficultés liés à une météo capricieuse, il est enfin arrivé en Martinique a 12h40 heure française et 7h40 heure locale au bord de son catamaran sport.

il compte rester entre 10 et 15 jours en terre, bien sur pour manger des acras de morue, boire des ti’punch, profiter des 28 degrés mais surtout pour  le temps d’effectuer quelques réparations notamment une en haut du mât de son petit catamaran, avant d’entamer sa 4éme étape en direction de Panama.

Ce n’est pas la première fois qu’il relève des défis de fou, en 2012, il a réussi le passage du Cap Horn une des régions les plus hostiles du globe en catamaran de sport de 6mètres de long avec une boucle de 450 milles et un peu moins de 3 jours sur l’eau avec Sébastien Roubinet.

Publicités